The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used.
For more information, please contact the authors.
Les photos ne sont pas libres de droits. Pour contacter les auteurs :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net


Les Crabiers blancs du Lac Kariani.


Nous voilà donc au milieu du lac bien à sec de septembre à décembre. "Vivement la saison des pluies de l'hiver austral" doivent-se dire les oiseaux d'eau. Voici le lac au mois de mai avec sa couverture de nénuphars et ses Crabiers blancs en plumage nuptial : tout blanc avec de longues plumes qui ornent toute la tête jusqu'à l'arrière du cou, formant une longue crête. Il possède des plumes ornementales sur la poitrine et au niveau des scapulaires ce qui lui donne un plumage plus gonflé et plus vaporeux. Le bec est bleu vif à pointe noire. Les lores jaune verdâtre se confondent avec une zone de peau orbitale de la même couleur. L'iris est jaune. Les pattes sont roses :

Photo mai 2012


Crabier blanc
Ardeola idea, Malagasy Pond heron

Lire sa fiche Oiseaux.net rédigée début 2016

En octobre, peu ou aucun individu ne possède de plumage nuptial, immatures et adultes se confondent facilement. 
Le Crabier blanc est endémique de Mayotte, Madagascar, Europa et Aldabra. Il ne se reproduit que dans ces 4 îles.
Le soleil de fin de journée ne nous a pas aidé à sortir ces oiseaux blancs sur la boue noire.














Le Crabier blanc est une espèce classée en danger critique d'extinction. Espèce particulièrement étudiée et protégée sur Mayotte, elle représente 10% de la population mondiale. Le Groupe d'Étude et de Protection des Oiseaux de Mayotte suit de très près la reproduction en kayak, par ULM et enfin à l'aide de drones. Cette nouvelle technologie permet de découvrir de nouveaux sites de nidifications sur l'île. Dès 2010, un plan partenarial d'action est mis en place avec différents partenaires financiers et techniques (DEAL, Agence des Aires Marines Protégées). En 2015 un Plan National d'Action pour le Crabier blanc a été établit par le GEPOMAY. Malheureusement, les nichées encore peu nombreuses sont la plupart du temps braconnées (pillage d'œufs et de poussins), les villageois n'hésitant pas à détruire les mangroves pour accéder aux nids. À ces faits de braconnages s'ajoutent la modification de son habitat pour l'agriculture et la concurrence avec d'autres hérons sur les sites de nidification.

Accédez à l'article consacré au Crabier blanc de Mayotte paru dans le dernier Oiseau Mag que j'ai scanné pour les non abonnés.