The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used.
For more information, please contact the authors.
Les photos ne sont pas libres de droits. Pour contacter les auteurs :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net


Tchitrec malgache en couple sur Moya (Terpsiphone mutata pretiosa)



Terpsiphone mutata est représentée par la sous-espèce pretiosa sur l'île de Mayotte. Sur Moya, vous ne pouvez pas ne pas l'apercevoir. En cette période de reproduction, le mâle mature sexuellement possède ses deux grandes rectrices médianes blanches le transformant en feu follet blanc au milieu des branches. C'est un couple, en train de s'établir en bordure de forêt, que nous avons observé un bon moment. Le mâle séduisant sa femelle, rectrices écartées et huppe dressée. Ce site leur procure sécurité et garde manger.


Tchitrec malgache
Terpsiphone mutata pretosia , Malagasy Paradise Flycatcher



Terpsiphone mutata pretiosa




Terpsiphone mutata pretiosa













Photos JC et Nath


Info ornithomedia (article archivé)

Des reptiles réagissent aux cris de certains oiseaux

Une étude japonaise publiée en 2009 a montré que l'Oplurus de Cuvier (Oplurus cuvieri cuvieri) réagissait aux cris d'alarme du Tchitrec malgache (Terpsiphone mutata) dans les forêts caduques sèches de Madagascar. Ces deux animaux n'ont pas de relation prédateur-proie et ils ne sont pas en compétition pour les ressources alimentaires, mais ils ont des prédateurs communs comme les rapaces et les serpents. L'oplurus reconnaît les cris d'alarme de cet oiseau parmi les autres bruits de la forêt et il devient plus vigilant suite à leur diffusion. Une autre étude japonaise publiée en 2013 dans la revue Herpetology décrit le cas d'un autre reptile malgache, le Gecko diurne de Koch (Phelsuma kochi), qui change de couleur quand il entend les cris d'alarme du Tchitrec malgache. Ce gecko, qui est normalement vert vif, devient alors plus sombre pour se fondre plus facilement dans son environnement. Il réagit plus vite, de façon plus intense et il conserve plus longtemps sa teinte sombre quand il entend des cris d'alarme du tchitrec que lorsqu'il s'agit de simples chants.