The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used.
For more information, please contact the authors.
Les photos ne sont pas libres de droits. Pour contacter les auteurs :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net


Deuxième rencontre avec l'Épervier de Frances, la femelle.





En regardant la série d'hier, qui pourrait croire que les photos ont été faites le même jour ? Et pourtant...
D'un coin à l'autre de l'île, le temps peut est bien différent.
 

Accipiter francesiae brutus (Schlegel, 1865) Épervier de Frances 

On le nomme Bec bourii en Shimaorais


Accipiter francesiae brutus femelle


Accipiter francesiae brutus se nourrit de reptiles (scinques et geckos), d'insectes, de petits oiseaux et batraciens. Il a été vu une fois avec un Grèbe castagneux ! Proie inhabituelle.







Cette femelle doit avoir du vécu derrière elle.... ses plumes de saison sont très abîmées.



Le dimorphisme sexuel peu marqué, les cris originaux et une écologie particulière, sont autant de critères qui plaideraient pour que l'Épervier de Mayotte soit une espèce reconnue à part entière et non une sous-espèce d'Accipiter francesiae. (Les oiseaux de Mayotte, p.105)