The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used.
For more information, please contact the authors.
Les photos ne sont pas libres de droits. Pour contacter les auteurs :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net


Au milieu des padzas, Founingo et Nephila





Non, il ne s'agit pas d'un couple de mahorais. 
Ces noms Founingo et Nephila, ne sont pas non plus des noms sioux voulant dire Terre aride et Femme aux longs doigts.

Nous allons parler ici, d'oiseaux et d’araignée. 
Les deux espèces que nous avons rencontrées au milieu des padzas.

Que les arachnophobes se tiennent tranquilles, celle-ci ne va pas sortir de l'écran. 
Et même si, sachez qu'elle est totalement inoffensive. 
Elle pourrait se promener sur votre bras en toute simplicité.
Voilà qui nous avons rencontré juste avant de pénétrer dans les padzas.  




Nephila comorana, surnommée araignée à toile d'or, est endémique de l'archipel des Comores. Très très commune sur Mayotte, vous la trouverez partout.

Si la taille de Nephila comorana est impressionnante, celle de la toile qu'elle tisse l'est tout autant. Les araignées de ce genre fabriquent les toiles les plus grandes du monde, mais également d'une résistance à toute épreuve (
se débarrasser de ces fils quand on a eu la maladresse de s'y aventurer n'est pas une mince affaire...)









Depuis une soixantaine d'année (guerre du Viet-Nam), des entreprises travaillant pour l'armée américaine font des recherches discrètes sur les toiles produites par les nephila. Leur objectif : remplacer le Kevlar des gilets pare-balles par une matière synthétisé à partir de leur fil, dix fois plus résistant.


Maintenant, envie de faire connaissance avec le Founingo des Comores,  
surnommé l'oiseau bleu des montagnes par les populations locales ? 

Rendez-vous jeudi ☺